S.O.S planète

Je vais vous informer sur un sujet dont peu de personnes s’intéressent, mais qui a retenu mon attention, vu la gravité de la situation. Il s’agit des changements climatiques. Dans cet article, je vais aborder des aspects tels que les changements climatiques au Canada, l’importance d’une planète en santé, l’été 2021 et ces multiples catastrophes naturelles puis enfin, les nombreuses solutions pour arrêter au plus vite la sixième extinction de masse. Ainsi, vous pourrez comprendre la gravité de la situation et qui, j’espère, vous fera changer pour une meilleure empreinte écologique.


Les changements climatiques au Canada

Ce qui me trouble le plus dans toutes ces vagues de chaleur, le Canada, je vous le rappelle, demeure un pays qui se situe au nord de l'Amérique. De plus, cette partie du globe est vulnérable pour le plus grand nombre de tornades, à l'exception des États-Unis. En conséquence, avec les changements climatiques, ce n’est pas seulement les canicules qui nous attendent, mais aussi les vagues de froid, les feux de forêts, les inondations, les tremblements de terre, les ouragans, les tornades, les avalanches, les ondes de tempêtes, les glissements de terrains ou encore les tsunamis.

L’importance d’une planète en santé

Il est prioritaire de vivre dans une planète en santé, surtout pour nous, les jeunes. En fait, notre avenir demeure entre nos mains et ceux des adultes ! Selon le rapport de GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, la fonte des glaces et la montée des eaux restent irréversibles. En effet, à partir de 2030, nous ne pourrions plus arrêter cette hémorragie. Les scientifiques avait prévu que la situation deviendrait irréversible d’ici 2040, mais elle aura lieu 10 ans plus tôt. Le réchauffement des mers, la déforestation puis la destruction des sols s’avèrent très graves étant donné que les mers, les forêts et les sols absorbent les gaz à effet de serre. À lui seul, l’océan a absorbé 30 % des GES, soit les gaz à effet de serre. Avec le réchauffement des océans, les arbres, sols et mers ne pourraient plus aussi bien absorber les GES.

L'été 2021

Au fur et à mesure que l’été 2021 avançait, je voyais défiler toutes ces urgences climatiques.

Le 20 juin 2021, il a fait une température record au sol de 48 °C à Verkhoïansk, de 43°C à Govorovo et de 37 °C à Saskylah. Le même jour, la température de l’air affichait 31,9 °C en Russie !! Au même endroit, en 1892, la température se lisait à -67,8 °C.


Entre le 25 et 30 juin, il a fait 46,1 °C à l’aéroport de Portland, à Oregon, aux États- Unis. Joe Biden a même lancé aux climatosceptiques avec ironie, c’est-à-dire des personnes qui mettent en doute les théories les plus répandues concernant le réchauffement climatique : « Est-ce que quelqu’un avait imaginé qu’un jour en regardant les informations, ils diraient qu’il fait plus de 46 degrés à Portland, dans l'Oregon ? 46 degrés, mais ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de réchauffement climatique. Cela n’existe pas. C’est le fruit de notre imagination. »


Le 30 juin à Lytton, village au nord-est de Vancouver, le mercure a grimpé jusqu’à 47,9 degrés, puis 49,6 degrés. Il a fait tellement chaud que des écoles et des centres de vaccination ont dû être fermés dans certains endroits.


Le 10 juillet, Las Vegas bat son record avec une température de 47,2°C. Des températures semblables sont apparues en 1942 dans la ville puis à trois reprises depuis 2005.


Les 14 et 15 juillet, de fortes inondations ont lieu en Allemagne et en Belgique. Selon une étude publiée le 24 août, cet épisode extrême a été rendu jusqu’à neuf fois plus probable par le réchauffement planétaire causé par l’activité humaine.


Entre le 17 et 20 juillet, en Chine, à Zhengzhou, il a plu l’équivalent d’un an de pluie en seulement 3 jours. Une rame de métro avait été engloutie, ce qui avait fait au moins 14 morts parmi quelque 500 passagers pris au piège à l’heure de pointe.


Le 2 août, le mercure a monté à 43 °C à Athènes. En juillet 1987, toujours en Grèce, une vague de chaleur avait fait plus d’un millier de morts, en raison du manque de climatisation et de la pollution atmosphérique. En conséquence, nos climatiseurs engendrent des dérèglements climatiques.


Des centres de rafraichissement ont été ouverts, mais c'est un cercle vicieux, car le climatiseur pollue, Toutefois, pour fonctionner, l’appareil a besoin d’une source d’énergie qui, si elle est produite à partir de ressources fossiles, contribue aux émissions de GES. Bien sûr, il a sûrement eu des dizaines d'autres catastrophes naturelles que j’ai omises dans ce paragraphe par manque d’informations.


Conclusion

En 2030, soit quand j’aurai atteint l’âge de 21 ans, au quart de ma vie, la sixième extinction de masse devient irréversible. Selon le paléontologiste Matt Davis et ses collègues, à ce rythme-là, la plupart des espèces de mammifères auront disparu dans 50 ans. Malgré cette alerte rouge lancée par les scientifiques, nous continuons à enterrer notre planète sous toute cette pollution suscitée par nous les humains. Nous avons deux choix qui s’offrent à nous : laisser dévaster notre planète ou la sauver. Je ne comprends pas pourquoi nous continuons à polluer ainsi. En une simple recherche, nous pouvons trouver des centaines de solutions, elles sont à la portée de nos mains, mais nous les ignorons. C’est pourquoi notre planète bleue, qu’on a si bien connue, est maintenant en danger d’extinction. « Il est beaucoup plus facile de sauver la biodiversité actuelle que de la recréer plus tard », dit Matt Davis. Bref, prendre soin de notre planète c’est faire preuve de respect envers tous les habitants du monde et les générations futures.

Sources :

Radio-Canada -Inondations, sécheresses, canicules : l'été 2021 est un aperçu de ce qui nous attend

Canada.ca - Catastrophes naturelles

Journal de Montréal - Une vague de chaleur s’abat sur l’Ouest canadien

Géo.fr - Une vague de chaleur fait grimper les températures jusqu'à 48 °C en Sibérie

Géo.fr - Des dizaines de morts au Canada pendant un record absolu de chaleur

TVA Nouvelles - Nouvelle vague de chaleur dans l’Ouest américain

Le Monde- Les inondations de juillet en Allemagne et en Belgique sont bien liées au réchauffement climatique

La Presse- Les touristes refoulés de l’Acropole pour cause de canicule

National Geographic - La sixième extinction massive a déjà commencé

Radio-Canada - La 6e extinction est en route et la nature ne suit pas


Image:

https://pbs.twimg.com/media/EBHI3unUIAAM9Kq.jpg

30 views0 comments

Recent Posts

See All