Le stress de la 4e secondaire



Chaque année, les élèves de 4e secondaire vivent un énorme stress. En effet, les jeunes adolescents de 14 à 17 ans doivent non seulement commencer à réfléchir sur ce qu’ils envisagent de faire à l’avenir, mais ces élèves doivent aussi travailler très dur pour réussir à obtenir de bonnes notes. En effet, ce sont les résultats de la 4e secondaire qui compteront pour leur admission au réseau collégial. L’année dernière, à cause de la Covid-19, les examens du ministère ont dû être annulés. Alors, l’année a paru particulièrement facile même dans la session d’examens de fin d’année. Pour l’année en cours, les évaluations du ministère en math, science et histoire sont revenues dans le système scolaire. Les jeunes doivent aussi accumuler un total de 24 crédits en 4e et 5e secondaire pour obtenir leur diplôme d’études secondaires. Alors, je ne mentirais pas en vous disant que cette année semble particulièrement stressante pour beaucoup d’élèves, car elle pourrait influencer leur avenir. Je vous présente donc quelques personnes qui donnent leurs opinions sur cette année particulièrement stressante.

- Étudiais-tu pendant longtemps en 4e secondaire contrairement à cette année?


J’étudiais par bloc. L’important c’est de se prendre d’avance et de ne pas étudier en bloc d'une heure par exemple. J’étudiais environ 5, 10 ou 15 minutes par soir.
Naïma Gabriel

- Les profs étaient-ils exigeants avec la remise des travaux, examens,…?


Je dirais que les profs demeuraient exigeants quant à la charge de travail qu’ils nous donnaient, même si c’était faisable. Je pense qu’il y a une assez grande différence entre le niveau attendu de nous en 3e secondaire et en 4e secondaire. Globalement, surtout au début de l’année, je crois que la plupart des élèves ont eu à s’adapter aux exigences plus élevées et ont dû apprendre à travailler différemment. Donc, je crois effectivement que les enseignants avaient des hautes attentes, mais ils nous ont bien préparés pour la 5e secondaire. De plus, ce qui nous paraissait parfois comme des détails inutiles s’est avéré essentiel en fin de compte.
Jasmine Lazure

- L’an passé, il n’y avait pas d’examens du ministère. Donc, as-tu trouvé l’année facile?


Pas vraiment, non. Personnellement, c’était plus compliqué pour moi de me concentrer en restant la moitié du temps à la maison où je pouvais faire ce que je voulais en écoutant les cours que complètement à l’école où je suis « obligée »  d’écouter les cours.
Maude Deziel

- Savais-tu déjà ce que tu voulais faire au cégep l’année dernière où tu avais besoin de plus de temps?


- Il y a déjà quelques années que je sais ce que je veux faire. Je me posais surtout des questions sur les préalables dont j’avais besoin et comment je pouvais les rattraper puisque que je ne suis pas les cours de math et science forte.
Maude Kazda

Bref, on voit bien que malgré l’absence des examens du ministère, la 4e secondaire pour l’année 2020-2021 a été particulièrement difficile et c’est surtout à cause des cours à distance qu’on espère ne jamais revoir de notre vie !! De même, si j’ai un conseil à vous donner, travaillez avec beaucoup de sérieux, demandez de l’aide quand vous ne comprenez pas et allez consulter les personnes-ressources. Enfin, n’hésitez pas à assister à vos récupérations quand vous avez de la difficulté avec une matière.


Heureusement, pour nous, les élèves ont le droit à beaucoup d’aide ainsi qu’à différentes ressources dans l’école.

  • Mme Julie Richard : conseillère d’éducation, local : B-226

  • Léa : intervenante persévérance, local B-215

  • Mme Lépine : orthopédagogue, local C-127

Merci à Naïma Gabriel, à Jasmine Lazure, Maude Deziel et Maude Kadza pour leur réponse et leur participation!

12 views0 comments

Recent Posts

See All