L'éditorial de M. Gervais





À l’approche de la semaine de relâche, je ne voudrais pas passer sous silence deux thèmes importants qui caractérisent le mois de février, soit l’amour et la persévérance scolaire. Eh oui! Devrait-on parler de l’Amour avec un grand A? Sans l’ombre d’un doute, nous avons tous besoin de ce sentiment à travers notre quotidien, car il nous permet de rayonner de bonheur et surtout, de faire chavirer nos cœurs. Cependant, à l’école, pour nos ados, il n’est pas toujours évident de conjuguer amour et études. En effet, vivre ces moments apporte une distraction et éloigne nos jeunes de leur réussite scolaire. Il ne faut pas oublier que les déceptions amoureuses viennent souvent anéantir la motivation de nos élèves dans leur cheminement pédagogique.


En fait, je peux y voir l’image d’un train qui frappe de plein fouet leur for intérieur. Oh! Il ne faut cependant pas s’alarmer outre mesure, car cette période de la vie fait partie du cheminement normal de l’adolescence.


Bonne nouvelle! La fête de la Saint-Valentin est là pour rester et saura toujours conquérir de nombreux cœurs. Elle nous rappelle aussi que la notion de temps en amour n’existe pas, car ce sentiment fait partie de notre ADN. Que cet amour soit exprimé à grande ou petite échelle, tout au long de sa vie, l’être humain saura goûter aux plaisirs sucrés de la vie.


Ah oui! Je pense évidemment au chocolat. N’est-ce pas merveilleux? En plus, quand nous revêtons des vêtements rouges, nous attirons les regards, car comme dirait la chanson Il y a de l’amour dans l’air…


Enfin, la persévérance scolaire demeure au sein du parcours de nos élèves et mérite toute notre attention. Je pense à celles et ceux qui travaillent à la sueur de leur front pour assurer leur réussite scolaire. Ils vont même puiser dans toutes leurs forces pour relever ce défi. Prenons l’exemple d’un.e marathonien.ne qui a dû s’entraîner pendant des heures pour pouvoir participer à une compétition de 50 km. Alors, quand le signal de départ est donné, des embûches se dressent tout au long du parcours, mais notre athlète se relève chaque fois. Puis, quand le fil d’arrivée est proche, mort de fatigue, il saura puiser dans ses réserves pour franchir le fil d’arrivée telle que la réussite scolaire. À partir de cette analogie, imaginez le bien-être que toutes ces victoires peuvent apporter dans la vie d’un.e élève! Donc, je n’ai que de l’admiration devant ces accomplissements! Sachons reconnaître le fruit de ces efforts! Un simple geste, regard ou récompense peut changer à jamais la vie de nos ados. Laissons place au mérite et remettons à César ce qui lui revient! Le podium vous appartient et les feux des projecteurs sont braqués sur vous, chers élèves!


Bref, chers lectrices et lecteurs, laissez-vous charmer par les articles de cette présente édition! Ils sauront vous plaire! Bonne lecture!

13 views0 comments

Recent Posts

See All