Il est temps de briser un mythe!

Vous avez sûrement déjà attendu une phrase semblable à celle-ci : la forêt amazonienne est le poumon de notre planète. Eh bien! Ce n’est pas tout à fait juste!


Minuscule, mais très utile, le phytoplancton se trouve à la surface des océans et produit près de la moitié de l’oxygène sur Terre, avec en prime de capter le tiers du CO2 dans l’air!

Le VRAI poumon de notre planète!

Ce plancton crée du dioxygène, l’air que nous respirons, par l’intermédiaire de la photosynthèse.


Lors de ce piégeage d’énergie, il transforme les rayons de soleil afin d’en extraire les glucoses, un sucre dont il s’alimente. Pour ce faire, ce végétal nécessite de l’hydrogène et du carbone. Ces atomes se retrouvent dans le gaz carbonique et dans l’eau, un élément qui fait partie intégrante de son environnement. À la suite de cet enchaînement, il évacue le dioxygène puisqu'il ne lui est pas nécessaire.



Son métier dans la chaîne alimentaire

En plus de sa contribution importante dans le traitement de l’air, il joue un rôle primordial dans la chaîne alimentaire en constituant le premier maillon dans ce système.



Les excréments de cétacés, un ami du plancton végétal!


Aussi étrange qu’il soit, le déjettement de baleines assure en grande partie la survie de l’être vivant! En les éjectant de son corps, ses excréments viennent s’installer à la surface des océans. Ces excréments restent utiles puisqu’ils contiennent du fer, de l’azote et du phosphore, ce que les phytoplanctons adorent!


Somme toute, ce phénomène démontre une fois de plus que l’écosystème représente une forteresse à laquelle chaque brique apporte sa contribution. De plus, si on retire l’une de celle-ci, tout le château risque de s’effondrer...


Sources:

-Matas, Jennifer. (2018). Les océans produisent plus d’oxygène que les forêts. Page consultée le 16 septembre 2021.

-Baratier, Célia. (2021). Pourquoi s’intéresser au caca des baleines ?

1 view0 comments

Recent Posts

See All