top of page

Des sucreries fatales



Chers lectrices et lecteurs amateurs de « true crime » des plus épouvantables, afin de souligner cette ambiance d’horreur en ce mois d’octobre, j’aimerais vous faire part, cette fois-ci, d’un cas meurtrier communément appelé : l’homme qui tua Halloween.

Imaginez-vous avoir de nouveau huit ans, revenant d’une courte collecte de bonbons avec vos proches. Avant l’heure du coucher, vous décidez de goûter à une des sucreries récoltées, mais par malchance, celle-ci vous cause un mal de ventre et finit par vous tuer. C’est ce qui est arrivé en l’an 1974 à un jeune garçon prénommé Timothy, qui marqua l’histoire d’Halloween du Texas.


Cette soirée-là, Timothy attendait impatiemment devant la porte d’une maison avec son père nommé Ronald O'Bryan, sa petite sœur, ses voisins de son âge et leur propre père. Puisqu’il n’y avait aucune réponse, ils décidèrent de continuer leur chemin. Pourtant, Ronald décida de rester un moment avant de rejoindre le groupe et les informer qu’un homme avait finalement ouvert la porte et lui avait donné des « Pixy Stix »,


une sorte de poudre aromatisée et contenue dans des tubes en papier. Enjoués, les enfants les prirent et rentrèrent chez eux.


Comme mentionné au départ, Timothy n’attendit pas au lendemain pour les déguster. Il finit par avoir terriblement mal à l’estomac et mourut avant même d’arriver à l’hôpital. La police fut directement informée de ce drame et mena une autopsie au plus vite. Celle-ci révéla alors que le garçon avait été empoisonné grâce à une quantité de cyanure retrouvé dans le « Pixy Stix », qui aurait pu tuer presque trois hommes. L’histoire et la peur se propagea, mais heureusement, la sœur de Timothy et les trois autres enfants ne les avaient pas touchés et évitèrent ainsi la mort.




Par le fait même, le père accusa l’inconnu qui lui avait soi-disant offert les sucreries, mais après quelques recherches, la théorie était impossible, car celui-ci travaillait et n’était pas chez lui à cette heure-là. Les soupçons se tournèrent automatiquement vers Ronald. La police pointa son étrange attitude durant son questionnement et les funérailles de Timothy, comme s’il appréciait l’attention que ce dernier recevait. Puis, il y avait le fait que le montant qu'il réclamait pour la mort de son fils était équivalent à la somme de ses dettes. Finalement, les enquêteurs inspectèrent ses effets personnels et son entourage. Ils retrouvèrent un tas de preuves qui menèrent à son arrestation: des traces de poison sur un couteau, son soudain intérêt pour les effets de la consommation de cyanure, ses problèmes d’argent, etc. Malgré sa réputation d’homme religieux et bienfaiteur dans so


n quartier, ce meurtrier finit par se retrouver sous peine de mort pour l’assassinat de son fils et les trois tentatives motivées par son avarice et sa cruauté.


Bref, ce genre de méfait a beau être choquant, il n’est pas nouveau. Au fil du temps, on entend parler d’aiguille retrouvée dans des bonbons et pire encore, comme dans ce cas. Que cela soit des rumeurs pour effrayer les enfants ou non, faites attention à ce que vous mangez, même s’il s'agit de vos parents!








13 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page