Les réseaux sociaux

Updated: Mar 23

Depuis le premier confinement de la pandémie, nous n’avons pas eu la chance de voir nos proches et nos meilleur(e)s ami(e)s. Nous avons même arrêté de nous divertir dehors en groupe d’amis ou en famille. La Covid-19 a totalement détruit notre façon de socialiser. À vrai dire, les personnes âgées, vivant en CHSLD, (centres d’hébergement de soins de longue durée), ont grandement souffert. Ils ont vécu des moments très angoissants. Ainsi, le manque de visites et la façon de communiquer comme avant ont privé nos aînés de moments de bien-être.


Cependant, les réseaux sociaux et Internet nous divertissent davantage et nous permettent de voir nos amis ou nos familles virtuellement malgré les frustrations que peut occasionner la technologie.



Eh oui ! chers lecteurs et lectrices de ce journal, les réseaux sociaux sont devenus indispensables. Selon une étude française, presque 96 % de la population du monde utilise ses applications de divertissement comme Instagram, Snapchat, Tik Tok et encore plus. Depuis la pandémie, plusieurs artistes québécois alimentent directement les réseaux sociaux de contenus. Par exemple, Mathieu Dufour, qui est un humoriste de 25 ans, profitait d’Instagram en direct, le 14 mars 2020. Il s’est donc lancé dans l’univers du « talk-show » avec son spectacle Show-Rona Virus, qui est rapidement devenu populaire, en compagnie de 10 000 internautes. Même après 21 h, Mathieu Dufour comptait sur la présence de Véronique Cloutier, qui venait de discuter avec lui. Waouh ! Génial !


Toutefois, il y a des effets négatifs. Ainsi, certains réseaux sociaux demeurent actuellement indispensables, mais il faut faire attention à ce qui est visible. Selon une étude scientifique, quatre effets indésirables ressortent lors de l’utilisation d’applications de divertissement. Il s’agit du domaine de la santé mentale, dont le risque d’apparition de troubles du sommeil, du cyberharcèlement, de comparaisons négatives avec les autres, de dégradation de la perception de son corps ou encore en raison des questions liées à la vie privée. Eh oui ! Les cas de santé mentale pullulent dans notre société !


Permettez-moi aussi de vous dire que tout ce que vous publiez ou bien écrivez sera enregistré par les entreprises qui gèrent ces applications de divertissement. Selon une étude américaine, les compagnies Facebook et Google ont estimé la préparation d’un projet de loi avec des techniques très compliquées. Ces acteurs commerciaux pensent même bientôt essayer de révéler les données personnelles des personnes qui utilisent ces médias sociaux pour combler leurs loisirs. Êtes-vous surpris ou anxieux ? Le respect de notre vie privée n’a pas de prix ! Restons solidaires !



De plus, ne n’est pas un secret de polichinelle, ces Goliath sociaux appuient leur plan économique. À partir de la collecte de données personnelles, ils sont monnayés par l’invasion des publicités qui sont ciblées. Bilatéralement, Facebook, Google et plusieurs autres offrent leurs services à profusion, qui sont gratuits dans le Web.


Bref, à vrai dire, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit ou voit. Néanmoins, il faut savoir bien gérer ces applications. Le respect de la vie privée et la façon dont vous publiez demeurent prioritaires dans un contexte de diffusion. Je ne suis pas la seule qui le dit, mais bien des centaines et puis des milliers de personnes le clameront. Il faut faire attention à ce que vous écrivez, faites et lisez. N’oubliez pas que la tromperie nous guette à tout instant !


Sources :

https://theconversation.com/les-medias-sociaux-nuisent-ils-aux-enfants-aux-ados-les-reponses-de-cinq-experts-128043

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1145881/facebook-donnees-personnelles-vie-privee-consentement

68 views0 comments

Recent Posts

See All